Autrefois, dans un passé pas si lointain, Vang Vieng était tristement connu comme étant LA destination de débauche favorite de la jeunesse occidentale.

Traversée par la rivière Nam Song, la ville dispose d’une situation géographique privilégiée pour les décentes en tubing (sorte de chambre à air faisant office de bouée).

Ici on venait pour se laisser porter au fil de l’eau, de bars en bars (ceux-ci avaient poussés comme des champignons le long des berges), le tout agrémenté de quelques substances illicites.

Forcément,  la situation finit par dégénérer au cours des années, et, c’est après plusieurs noyades,  overdoses et autres affaires sordides, que le gouvernement laotien a finalement repris les choses en main en fermant la quasi totalité des bars qui bordaient la rivière.

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (3)

Aujourd’hui Vang Vieng, même si les touristes y sont toujours très présents,  est bien différente de ce qu’elle a été et c’est tant mieux !

On y vient désormais plus pour découvrir ses richesses géologiques, à savoir les grottes.

En effet, la nature environnante, avec ses formations karstiques, regorge de trésors cachés. Ces monticules rocheux, sont une aire de jeu parfaite pour les spéléologues en herbe en soif d’aventure ou les sportifs outdoor amoureux de nature.

Je vous propose ci-dessous une immersion dans quelques-uns des endroits que nous avons eu le bonheur d’explorer lors de notre séjour à Vang Vieng au Laos.

Mais commençons par le début…

L’hébergement

Le moins que l’on puisse dire,  c’est que notre arrivée ne fut pas aisée… Au lieu des 5h initiales de bus de nuit prévues pour rejoindre la ville à partir de Champassak,  c’est en fait au bout d’une épopée de 26h que nous sommes finalement arrivés à Vang Vieng, à la nuit tombée, et complètement crevés (ce sont les aléas du transport routier au Laos!).

Dans ces circonstances,  nous nous sommes arrêtés dans la première auberge même si celle-ci n’était pas vraiment « dans le budget ». Nous en avons changé dès le lendemain matin. Nous avons d’ailleurs été surpris du nombre très impressionnant d’hébergements dans cette petite bourgade. La grande époque tumultueuse de la ville a probablement généré ce fait.

Je vous conseille vivement de vous éloigner du centre ville, où les prix sont plus chers et la quiétude pas toujours au rendez-vous. Pour notre part, c’est à l’extérieur de la ville, de l’autre côté du pont, que nous avons trouvé un charmant bungalow entouré de verdure à un prix TRES raisonnable à Maylin Guest House.

Le tubing

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure.

Même si nous étions un peu perplexe au début, la curiosité l’a emporté et nous avons malgré tout décidé de tenter la fameuse descente de la rivière, mais à notre manière,  c’est-à-dire soft… !!

Et très franchement, la ballade vaut le détour.

C’est :

premièrement une excellente façon de se rafraîchir, compte tenu des chaleurs qui peuvent sévir dans cette région.

deuxièmement, c’est un excellent moyen d’admirer les paysages karstiques, à côté desquels on se sent parfois bien petit assis sur sa bouée.

Alors bien sûr les mauvaises habitudes ont la vie dure et vous trouverez encore quelques jeunes éméchés au comptoir des quelques bars qui subsistent le long de la rivière…

Même si cette activité n’est plus complètement à son apogée,  elle reste très présente dans la ville. Comptez en moyenne 55 000 kips par personne la descente en bouée avec le transfert au bord de la rivière.

Les grottes

Comme je l’évoquais plus haut, les alentours de Vang Vieng sont un vrai gruyère. Vous aurez donc l’embarras du choix si l’envie vous prend de faire un voyage au centre de la Terre… !

Il faut cependant être conscient que la majorité des grottes au Laos, contrairement en France, ne disposent pas d’infrastructures de sécurité et encore moins d’éclairage. .. ! C’est donc SEUL, ou accompagné d’un guide local et de votre lampe frontale que vous explorez les cavités.

Sachez que si vous n’avez pas de lampe,  vous pourrez en louer une pour environ 5000 kips en plus des 10 000 kips (par personne) de droit d’entrée qui vous seront demandés pour la plupart des grottes.

Toujours concernant le matériel, une bonne paire de chaussures est nécessaire pour parcourir les grottes parfois escarpées ou glissantes.  Autrement dit,  les tongs sont vraiment à proscrire.

Certaines grottes sont proches de Vang Vieng et facilement accessibles à vélo. Cependant, selon moi,  la meilleure option pour découvrir la région reste la location d’un scooter (40 000 kips) car la plupart des grottes sont tout de même à plusieurs kilomètres de la ville.

Je vous recommande vivement de vous procurer un plan des alentours,  certains chemins conduisant aux grottes n’étant pas toujours bien indiqués.

Votre meilleurs allié dans ce cas restera une application GPS hors ligne (du type maps me)  pour vous repérer plus facilement.

Nos pérégrination nous ont notamment conduit à :

  • Grotte de Tham Ang Ngeun

C’est la première grotte que nous avons visitée, et cette minuscule cavité a mis mes nerfs à rude épreuve. Bien que je ne sois pas particulièrement claustrophobe, c’est pourtant bien ce genre d’angoisse que j’ai ressenti lors de notre progression dans ce boyau étroit,  pas plus large que la taille d’un homme.

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (4)

  • Grotte de Tham Phu Kham et le blue lagoon

Comme son nom l’indique,  les eaux ici sont proches du bleu turquoise (exception faite en saison des pluies). Si l’ambiance côte d’Azur vous manque et que vous ressentez le besoin soudain de chaleur humaine, c’est l’endroit parfait pour vous retrouver entassé, serviettes contre serviettes au plus près de vos congénères…!

Vous l’aurez compris, ce lieu est le rendez-vous des touristes, notamment chinois.

Cependant,  la gigantesque grotte sacrée qui se trouve au sommet du chemin escarpé est loin d’être dénuée d’intérêt. On peut normalement y admirer un bouddha couché. Nous n’avons malheureusement pas eu cette chance,  la statue ayant fini sa chute dans les bas fonds de la grotte.  Je ne sais pas si elle a été remplacée à ce jour. D’ailleurs,  si quelqu’un peu me renseigner à ce propos,  je suis preneuse.

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (9)

  • Grotte de tham Nam

Dans cette grotte,  vous aurez l’opportunité de faire trempette. C’est à la queue leu leu,  chacun sur votre bouée et dans le noir complet que vous parcourrez plusieurs centaines mètres de cette rivière souterraine, en tirant un câble,  sorte de fil d’Ariane, à la force de vos bras. L’expérience est plutôt ludique,  surtout quand vous croisez un autre groupe sur le chemin du retour…

  • Grotte de l’Eléphant et grotte de Hoi

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (5)

C’est probablement la plus authentique et la plus aventureuse de nos explorations dans la province. Alors que nous admirions les sculptures de la grotte de l’Eléphant (qui tient son nom d’une formation calcaire de la forme de l’animal), un local s’approcha soudain pour nous expliquer la signification de ces chefs-d’œuvre.

Comme nous allions reprendre notre route,  il nous explique alors qu’il y a une autre grotte dans le village qui mérite vraiment le détour. C’est intrigués que nous décidons de le suivre.

Voilà comment nous nous sommes retrouvé dans les entrailles de la Terre pour une randonnée épique à la lumière de nos frontales.

Après une quinzaine de minutes de marche dans les profondeurs, nous sommes finalement arrivés à un panneau indiquant clairement la fin du circuit « autorisé ». Nous étions donc prêts à faire demi tour quand notre guide improvisé nous expliqua que l’on pouvait en fait continuer (en se faufilent dans un passage étroit) pour arriver à une source.

A ces mots,  la curiosité vraiment piquée,  nous décidâmes de poursuivre notre chemin. Et dieu sait si nous avons bien fait !

A partir de cette cavité,  la composition de la grotte s’est vraiment transformée et c’est à travers une sorte de dentelle calcaire que nous avons progressé pour finalement arriver à une rivière cristalline et très fraîche. C’est à la nage que nous avons terminée cette randonnée peu conventionnelle pour arriver dans une sorte de piscine naturelle.

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (6)

Bon alors j’avoue, au départ, je n’était pas particulièrement enthousiaste à l’idée d’abandonner nos affaires, dans le noir, dans le fin fond de la Terre, pour une petite séance de natation avec un inconnu. Mais finalement,  nous avons choisi de faire confiance à notre guide et c’est sans embûches que nous avons retrouvé et nos affaires et la sortie !

Bien sûr cette visite n’était pas gratuite (mais ça nous l’avions compris dès notre rencontre avec ce villageois, bien qu’il n’ait jamais évoqué ce sujet avec nous). Cependant, cela nous a semblé tout à fait justifié,  compte tenu de l’expérience unique qu’il nous a fait vivre ce jour là.

C’est donc au total 6 km aller-retour que nous avons parcouru dans les entrailles de la Terre.

La fête

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (10)

Nous avons effectivement fait la fête à Vang Vieng…mais il s’agissait d’une fête de village, toute proche de notre auberge. Au programme jeu de fléchettes, stands de nourriture locale et petit concert d’un groupe laotien.

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (2)

Nous avons passé la soirée uniquement avec des locaux, à partager notre nourriture et à danser à la laotienne. Autant vous dire que nous avons beaucoup apprécié cette immersion totale dans la vie locale, loin des turbulences du centre ville.

Vang Vieng CHANGE de la capitale de la fête à l'épicentre de l'aventure. (11)

Tout cela pour dire que l’authentique existe TOUJOURS à Vang Vieng, j’espère donc que cet article vous donnera l’envie de redécouvrir cette ville pour ce qu’elle est vraiment : l’un des joyaux naturel du Laos.

Et vous qu’en pensez-vous ?  êtes vous déjà aller là-bas ?

Peut être avez-vous d’autres grottes à conseiller ?

N’hésitez pas à partager !

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *