Vous venez de poser le pied en Nouvelle-Zélande, votre Working Holiday visa en poche, et vous ne savez pas trop par où commencer… ?

Beaucoup de questions se bousculent dans votre tête : Comment ouvrir un compte en banque ? Une ligne téléphonique ? Demander son IRD ? Et surtout par quel bout s’y prendre… ?!!

Nouvelle_Zélande__4_démarches_administratives_ESSENTIELLES_à_effectuer_à_l’arrivée.3[1]

Il est vrai que l’arrivée dans un nouveau pays pour une longue durée peut être stressante et toutes les démarches administratives peuvent souvent paraître compliquées…

Pas de panique,  cet article regroupe les 4 démarches administratives essentielles à effectuer dès votre arrivée en Nouvelle-Zélande pour démarrer votre voyage sereinement et efficacement.

Je vous conseille, d’un point de vue pratique, de les réaliser dans l’ordre indiqué ci-dessous car toutes sont liées et aucune ne peut s’effectuer entièrement sans l’autre !

Ouvrir une ligne téléphonique

Comme dans votre ancienne vie, votre téléphone portable prendra probablement une place importante au cours de votre périple.

Ouvrir une ligne téléphonique vous permettra évidemment d’être joignable sur le territoire (par de nouveaux contacts ou par de potentiels employeurs…) mais aussi d’avoir accès au réseau 3g ou 4g pour effectuer des recherches internet ou encore utiliser un GPS.

Comme je l’explique dans mon article 5 réflexes à adopter AVANT de quitter l’aéroport à l’Arrivée, il peut être judicieux d’acheter une carte SIM dès votre arrivée à l’aéroport. Cela vous permettra d’utiliser votre GPS pour vous rendre à votre hébergement ou autre destination finale et de toute façon vous aurez forcément besoin d’une ligne téléphonique durant votre WHV. Alors pourquoi ne pas l’ouvrir directement à l’aéroport ?

Vous pourrez constater que les 3 opérateurs principaux, à savoir Spark, 2Degrees et Vodafone y sont représentés. A vous de voir lequel vous souhaitez choisir.

Pour notre part, nous avions pensé prendre une carte prépayée chez Spark, ancienne compagnie des télécom en Nouvelle Zélande. Cet opérateur propose entre autre  1Go de Wifi supplémentaire au Data inclus dans votre abonnement par jour pour se connecter aux bornes de free WIFI Spark disséminées un peu partout dans les villes du pays.

Mais finalement nous sommes actuellement chez 2Degrees… !

Cet opérateur est couramment utilisé par les bacpackers car il propose des prix très abordables.

Il s’avère que Spark n’est pas forcément compatible avec tous les modèles de téléphones étrangers, un réglage de fréquences apparemment !

Si vous souhaitez vérifier la compatibilité de votre mobile avec cet opérateur au préalable cliquez ici :

Quoi qu’il en soit sachez qu’avec n’importe lequel de ces opérateurs, vous risquez, à un moment donné, de vous retrouver parfois sans réseau dans les endroits les plus isolés ou sauvages du pays.

Ouvrir un compte en banque

Cette démarche est très importante pour l’ensemble de votre WHV. En effet un compte en banque vous sera indispensable pour pouvoir toucher vos futurs salaires et faire vos achats courants.

Pour ouvrir votre compte, vous devrez vous munir des documents suivants :

  • Un passeport
  • Une copie de votre Working Holiday Visa pour la Nouvelle-Zélande
  • Un justificatif de résidence en Nouvelle-Zélande

Pour notre part, notre auberge nous a fourni une attestation de résidence pour 2 $ chacun. Notre banque, Kiwibank, l’a approuvé sans difficulté. Cependant, le type de justificatif de domicile accepté varie d’une banque à l’autre. Sachez que certaines refusent d’ailleurs les attestations venant des auberges. Cet article du site PVTiste pourra vous aider à y voir plus clair pour choisir votre banque.

  • Un numéro fiscal (TIN : Tax Identification Number) de votre pays d’origine.

Si vous avez déjà rempli une déclaration d’impôt en France, votre numéro fiscal est inscrit en haut à gauche de votre avis d’imposition. Sachez que si vous ne disposez pas encore de ce numéro, vous pouvez indiquer votre numéro de sécurité sociale.

  • Un numéro de téléphone.

Certaines banques vous demanderont également de faire un dépôt d’argent au moment de l’ouverture de votre compte.

La propriétaire de notre auberge nous a indiqué que les banques les plus coopératives avec les backpackers  souhaitant ouvrir un compte étaient Kiwibank et Westpac.

Connaissant cette dernière pour y avoir été client en Australie nous nous sommes d’abord rendus dans l’une de ses agences, non sans difficultés…! Il s’avère que l’ensemble des Westpac étaient fermées du 2 au 8 janvier 2018 !

C’est donc par deuxième choix que nous sommes allés chez Kiwibank.

Arrivés au guichet, il nous a été demandé de remplir un formulaire renseignant notre identité (nom, prénom, numéro de passeport), notre adresse en Nouvelle Zélande, notre numéro TIN, notre numéro de visa, notre numéro de téléphone.

Ensuite l’employé de banque nous a indiqué que nous allions recevoir un SMS dans les prochains jours, après contrôle de nos informations, à la suite duquel il nous faudrait revenir pour effectuer l’ouverture du compte.

Le lendemain, notre SMS déjà reçu, nous retournions donc à la banque, munis de l’ensemble des documents listés ci-dessus, effectuer l’ouverture de notre compte.

A notre grande surprise nous avons eu notre carte bancaire instantanément puisque le nom n’est pas gravé directement sur la carte comme il est d’usage en France (ou en Australie).

La personne au guichet a enregistré et paramétré notre carte, nous a demandé de choisir notre code secret puis nous sommes finalement ressortis avec un compte et une carte opérationnels pour notre séjour !

Petit conseil : Kiwibank étant l’équivalent de la banque postale, les offices font par conséquent banque et poste. L’ouverture du compte nécessitant un certain temps, je vous recommande de vous présenter tôt le matin ou hors des heures de pointe pour que votre demande soit traitée efficacement et tranquillement.

Nouvelle_Zélande__4_démarches_administratives_ESSENTIELLES_à_effectuer_à_l’arrivée.2[1]

Demander son numéro IRD

Si vous souhaitez travailler en Nouvelle Zélande pendant votre Working Holiday, vous aurez besoin d’un numéro IRD (Inland Revenue Departement number).

Sachez que vous pouvez légalement travailler sans ce numéro. Cependant, si vous choisissez cette option, vos impôts seront automatiquement calculés sur la tranche la plus élevée. C’est-à-dire que vous serez taxé au maximum (soit 45 %) et non en fonction de vos salaires perçus.

Le jeu n’en vaut pas forcément la chandelle d’autant plus que cette démarche est entièrement gratuite ! De plus vous pouvez, depuis 2017, effectuer votre demande en ligne.

Pour demander votre numéro IRD, vous aurez besoin de :

  • votre passeport
  • votre numéro fiscal (ou comme indiqué précédemment votre numéro de sécurité sociale si vous n’avez pas encore de numéro fiscal.)
  • votre numéro de demandeur (applicant number) auprès de l’immigration néo-zélandaise, figurant sur le document reçu lors de l’acceptation de votre visa.

Attention ce numéro est différent de celui de votre numéro de visa.

  • D’une preuve de compte en banque fonctionnel montrant votre nom, votre numéro de compte, vos dépôts et retraits OU un timbre bancaire signé.

Pour ce dernier point, vous pouvez utiliser ce document fourni par le site du gouvernement et à faire compléter par votre banque néo-zélandaise.

En ce qui nous concerne, Kiwibank nous a fourni un reçu montrant une transaction bancaire, tamponné et signé par l’employé de banque quand nous avons déposé de l’argent sur notre compte bancaire.

Nous avons par ailleurs effectué notre demande de numéro IRD directement avec Kiwibank, qui nous a fourni le formulaire en même temps que les documents nécessaires à l’ouverture de notre compte.

Dans le formulaire, il vous sera demandé  si vous souhaitez recevoir votre numéro par email et SMS. Cochez cette case pour valider cette option.

A l’issu de notre enregistrement, l’employé de banque nous a remis un reçu nommé « Inland Revenue Dept proof of IRD application ». Ce document est à conserver précieusement. En effet, il justifie de votre demande d’IRD auprès du service gouvernemental. Vous pouvez grâce à lui d’ores déjà rechercher un travail dans l’attente de recevoir votre numéro.

Kiwibank nous avait annoncé un délai indicatif de 2 semaines pour recevoir notre IRD. C’est finalement au bout de 5 jours que nous avons eu notre précieux numéro par SMS ET par email !

Faire traduire son permis de conduire français

Cette dernière démarche est normalement optionnelle. En effet, si vous disposez déjà de votre permis international, obtenu en France, vous n’aurez pas besoin d’effectuer cette demande.

Cependant, ces derniers mois, le Service en charge des permis internationaux, basé à Nantes, connaît quelques retards dans le traitement des demandes. C’est pourquoi, nous, comme beaucoup d’autres voyageurs, avons été contraints de rejoindre notre destination sans avoir au préalable reçu notre permis international…

Cette situation est un peu gênante puisqu’il est obligatoire pour les ressortissants étrangers de fournir une traduction anglaise de leur permis de conduire national.

Cependant la méthode pour y remédier est plutôt simple mais malheureusement elle n’est pas gratuite.

En effet, d’après le site de l’agence de transport néo-zélandaise (New Zealand Transport Agency) il est possible de faire traduire son permis par un traducteur agréé. Le site fourni également une liste de contacts pour effectuer cette démarche.

J’ai envoyé 3 emails à 3 compagnies différentes pour leurs demander un devis et j’ai finalement choisi le moins cher.

Le prix est de 40 $ par permis. Nous avons payé 75 $ pour 2.

Pour faire traduire votre permis vous devez :

  • Envoyer une copie par mail des 2 faces de votre permis de conduire à l’agence de traduction
  • Effectuer le paiement dans les conditions énoncées dans le mail faisant office de devis que vous aurez reçu de l’agence.

Il nous a été possible de payer par Pay Pal. Cependant dès l’instant où vous aurez votre compte en banque, vous serez en mesure d’effectuer un virement bancaire ou de payer par carte.

Votre document vous est transmis par mail dès que l’agence a reçu le paiement. Vous pouvez également demander à le recevoir par courrier. Il vous en coûtera les frais d’envoi en supplément.

Nous avons effectué la demande et le paiement en début d’après-midi et nous avons reçu nos documents le lendemain matin au réveil. Rapide et efficace !

Il vous suffira ensuite d’imprimer votre document en bonne qualité et de le conserver avec l’original de votre permis de conduire.

 

Il nous aura fallu au total 7 jours (weekend compris) pour effectuer et finaliser l’ensemble de ces démarches.

Je vous conseille vivement de le faire le plus rapidement possible. En effet, une fois toutes ces étapes franchies il ne vous restera plus qu’à profiter de votre Working Holiday pleinement.

 

Voilà, vous êtes désormais parés pour entreprendre toutes vos démarches administratives alors maintenant à vous de jouer !

Et si vous avez des questions n’hésitez pas à commenter.

Archivez cet article sur Pinterest :

Nouvelle-Zelande 4 demarches administratives ESSENTIELLES à effectuer à l'arrivée

Abonnez-vous par e-mail.

L'article vous a plu ?
N'hésitez pas à vous abonner, vous recevrez les prochains ! 😉

Rejoignez 570 autres abonnés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *