Si vous songez à visiter le Cambodge et si vous envisagez de passer par Angkor, vous devez lire cet article !

Moi-même survivante, je vais vous présenter ci-dessous, tous les aspects auxquels vous devrez, tôt ou tard faire face, en tant que nouvel arrivant, dans l’un des principaux site archéologique de l’Asie du Est.

Guide de survie des voyageurs à Angkor (5)

L’achat des billets

Je vous recommande vivement d’acheter vos billets UNIQUEMENT à la billetterie principale du site et de préférence la veille de votre visite, pour ne pas attendre dans une queue interminable.

Il vous en coûtera :

  • 1 journée – $ 20 USD
  • 3 jours pass – $ 40 USD (valable 7 jours)
  • 7 jours pass- $ 60 USD (valable 1 mois)

Comme indiqué ci-dessus et contrairement à l’idée reçue, vous n’êtes pas obligé de valider votre pass dans les 3 ou 7 jours consécutifs à la première entrée. Alors je ne saurais que vous conseiller de PRENDRE VOTRE TEMPS, si vous l’avez bien sûr.

Pour le pass 1 journée, voici une petite astuce qui peu TOUT changer !

En effet, sachez que ce ticket vous offre la possibilité d’accéder au site la veille pendant une heure pour assister au coucher de soleil sur les temples. Il serait donc dommage de se priver d’une telle occasion.

Ne soyez pas surpris de vous faire tirer le portrait à l’entrée,  les tickets sont nominatifs et comportent votre photo. Transportez donc TOUJOURS votre billet avec vous, il vous sera parfois demandé par la sécurité lors de votre visite.

 

Le mode de transport

Plusieurs possibilités s’offrent à vous mais une seule est normalement INTERDITE aux touristes :

Sachez qu’il est illégal de conduire un scooter pour un étranger à Siam Reap. Alors bien sûr, si vous allez voir un loueur, vous trouverez votre bonheur mais après, à vous de voir si vous avez le goût du risque.

1) Le vélo : son coût peu élevé en fait le moyen de transport le plus économique. Cependant soyez conscient que les distances peuvent être grandes, le site s’étendant sur quelques 400 km2, et que le soleil tape dur dans cette région. A partir de là, encore une fois, c’est à vous de voir.

2) Le tuk-tuk : c’est personnellement l’option que nous avions choisie, principalement par facilité. En effet, notre hôtel proposait des chauffeurs de confiance et en plus nous avions partagé la location avec un autre couple. Bilan, il nous en a coûté 15 $ à 4.

Petits conseils :

  • ne payez pas l’intégralité de votre excursion dès le matin, mais attendez la fin de votre journée pour terminer votre transaction.
  • Repérez bien votre chauffeur et son tuk-tuk car vous risquez de le perdre de vue dans la masse de ses collèges près des temples…

 

Le parcours

Il existe 2 différents parcours sur le site. Une grande boucle et une petite. Cette dernière regroupe les principaux temples du site (Angkor Wat, Angkor Thom, Takéo, le Bayon et le Ta Prohm) elle est donc très prisée, notamment par les touristes ne disposant que d’une journée.

Et c’est bien le flux de personne qui pose parfois problème mais nous allons y revenir. Si vous souhaitez trouver un peu de tranquillité, je vous suggère de faire les différents circuits en sens inverse des bustours et autres voyageurs. Décaler également votre pause déjeuner de quelques heures.

Comme dit l’adage, le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, et bien c’est également vrai pour Angkor. Sachez que le site ouvre à 5 h 30 du matin, alors n’hésitez pas à caler votre réveil sur le chant du coq, d’autant plus si vous voulez assister au célèbre et renommé lever de soleil sur Angkor Wat.

Guide de survie des voyageurs à Angkor

La tenue vestimentaire et le matériel adapté

Le site d’Angkor est sacré. Par conséquent, une tenue respectueuse est attendue, à savoir les épaules et les jambes couvertes, notamment pour vous Mesdames. Sachez d’ailleurs, que l’on pourra vous refuser l’accès à certains temples (comme Angkor Wat) si vous n’honorez pas les critères. Et ce n’est pas votre foulard qui vous sauvera puisque les écharpes sont refusées pour couvrir les parties gênantes.

Autres éléments indispensables, le couvre chef et la crème solaire. En effet, il fait très chaud les après-midi à Angkor, le coup de soleil est donc vite arrivé. Pour la même raison, apportez également beaucoup d’eau. Bien sûr, vous en trouverez sur place, mais au prix « touriste ».

Il en est de même avec la nourriture, le site offre plusieurs possibilités de restauration, à des tarifs préférentiels ! C’est pourquoi, si vous en avez la possibilité, apportez votre casse croûte. Après tout, tout le monde n’a pas la chance de pique-niquer au pieds de temples millénaires !

Par contre, soyez vigilant aux singes. Ces chapardeurs n’ont absolument pas peur des humains et n’hésiteront pas à se servir dans vos affaires. Alors gare à vos sacs, lunettes, et nourriture.

Guide de survie des voyageurs à Angkor (6)

Le flot de touristes

En tant qu’attraction touristique la plus célèbre du Cambodge, Angkor, attire les foules et ce n’est pas peu dire. Chaque année, près de 4 millions de visiteurs prennent d’assaut le site…

Et c’est bien là le gros point noir de la visite. Préparez vous donc à être bousculés, comprimés, dérangés.

Guide de survie des voyageurs à Angkor (4)

Vous aurez des difficultés à prendre une photo en solitaire. Vous peinerez parfois à observer les bas reliefs. Il vous faudra souvent attendre qu’une horde de chinois se photographient mutuellement, tour à tour, avec leurs appareils photos, téléphones et tablettes respectifs, dans d’étranges positions. Vous serez perpétuellement sollicités par des vendeurs ambulants, adultes ou enfants, pour quelques souvenirs, des boissons fraîches, des guides et autres brics brocs.

 

En conclusion :

D’après mon expérience personnelle, le pass 3 jours est le plus intéressant.

Pour notre cas, nous avons choisi de visiter le site sur plusieurs jours non consécutifs d’une part, pour ne pas se presser et d’autre part, pour ne pas se lasser. Nous partions tôt le matin jusqu’en tout début d’après midi, le reste de notre temps étant consacré à la glandouille et au rafraichissement…

On a malgré tout réussi à visiter sans être trop dérangés par la foule car il y a une multitude de petits temples moins prisés des touristes mais tout aussi envoutants que les best sellers .

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre, je suis sûre que vous en sortirez indemne !

 

Si vous recherchez un complément d’information sur les temples d’Angkor voici un très bon article, bien détaillé écrit par Tugdual du blog Visa Pour :

Temples d’Angkor, comment éviter la foule et les touristes ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *