Beaucoup en parle, peu le rencontre et c’est souvent par de simples panneaux  en bord de route que l’on devine sa présence…Cette drôle de créature parcourt la forêt tropicale du Queensland en Australie ou de la Papouasie Nouvelle Guinée, c’est, c’est le casoar

Ce que tout le monde devrait savoir sur le Casoar (2)

Imaginez une dinde géante prête à se battre pour ne pas finir dans votre assiette au repas de Noël. Vous visualisez la scène ? Alors vous êtes prêt à découvrir le plus grand vertébré des forêts tropicales australiennes. En effet, le casoar est le troisième plus grand oiseau du monde après ses cousins, l’autruche (n°1) et à l’émeu (n°2) et comme eux, il ne peut pas voler.

Le guerrier des forêts

Malgré cela, il est tout de même l’oiseau le plus dangereux au monde et pour cause sa tête est surmontée d’une sorte de crête-casque, chacune de ses pattes est dotée de deux griffes d’environ 12 cm et il n’hésitera pas à les utiliser, tel un ninja, si vous lui cherchez des noises… A ce jour  un seul être humain a succombé face à l’animal…. Rassurez vous c’était en 1926. Un jeune Australien a été égorgé par un casoar mais bon il faut dire que le jeune homme  avait essayé de l’attaquer ! Moralité si lors d’une balade en forêt, vous tombez sur un œuf énorme et qu’une soudaine envie d’omelette vous prend, passez votre chemin !

L’écolo

Du reste, si la forêt est bel et bien son habitat, le casoar en est, en quelque sorte, le jardinier. En effet, il mange beaucoup de fruits et comme il les avale entiers, il n’en ressort, après la digestion,  que les noyaux, semant au fils des selles les précieuses graines nécessaires à la biodiversité…. Charmant n’est-ce pas ?!

Ce que tout le monde devrait savoir sur le Casoar (4)

Le papa « poule »

Autre fait étrange, le mâle s’occupe seul des petits puisque la femelle, aussitôt sa progéniture éjectée, reprend sa vie de célibataire et c’est donc Monsieur qui couve les œufs et apprend les rudiments de la vie aux poussins jusqu’à, à son tour, les envoyer hors du nid pour retrouver sa solitude adorée.

Quelques règles de sécurité :

Pour info, il est illégal de nourrir les casoars et l’on peut facilement comprendre pourquoi ; cela les habitue et peut aussi générer chez eux des comportements agressifs et donc créer des situations dangereuses. Alors si vous vous retrouvez face à un oiseau agressif, surtout COUREZ…PAS !!

Au contraire, reculez lentement et mettez quelque chose comme un arbre ou un sac à dos entre vous et l’oiseau (conseil officiel prodigué par le très sérieux Department of Environment and Heritage Protection, Queensland Government), puis laissez-le tranquillement suivre son chemin.

Ce que tout le monde devrait savoir sur le Casoar (5)

En conclusion, il faut savoir que le casoar est en voie de disparition voire d’extinction et qu’à ce jour il ne resterait que 1500 à 2000 individus environ, même si ce chiffre n’est qu’une estimation difficile à certifier.

Ce que tout le monde devrait savoir sur le Casoar (3)

Alors soyons Casso-wary…..!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *