Qui suis-je ?

Tout d’abord je vous remercie vivement  de l’intérêt croissant que vous portez à ce blog et bien sûr je n’en serais pas là sans vous, les milliers de followers qui me suivent quotidiennement… Bon ok, d’accord, nous n’en sommes pas encore là, et cela n’arrivera peut-être jamais! Mais j’aimerais tout de même vous en dire un peu plus à mon sujet !

Je m’appelle Roxane et de toute ma vie, j’ai gobé 2 mouches

Trêve de plaisanteries,  fin 2014, un Working Holiday Visa en poche,  mon copain et moi sommes partis en Australie –comme près de 19 000 Français – pour un an. Bonjour poussière, vastes étendues sauvages, kangourous et autres curiosités animales, barbecues en bord de plages et bien sûr le fameux road trip en van. Il est évident que quelques lignes ne suffiraient pas à illustrer cette expérience. C’est pourquoi, vous retrouverez de nombreux articles sur ce pays dans ce blog, même si ce dernier n’a pas vocation à traiter uniquement de ce sujet.

J’avais déjà voyagé auparavant, un mois par ci , deux semaines par là,  quand mes congés le permettaient… Autant dire que faire le grand saut pour une durée plus ou moins indéterminée devint un challenge complètement différent. J’ai adoré sortir de ma « zone de confort ». Après l’appréhension de tout laisser derrière moi, famille, amis, c’est la soif de découverte qui a rapidement pris le dessus. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin il a fallu un jour rentrer… oh bien sûr pas trop vite, et c’est cette fois le sac au dos que l’on a sillonné une partie de l’Asie du sud est. Autre aventure, autre organisation, autre découverte mais ceci est une autre histoire…

Alors vous me direz, c’est bien joli tout cela, tu as fait un beau voyage MAIS pourquoi faire un blog ?!

Très bonne question ! Et bien disons que j’avais lu beaucoup de blogs de voyages durant notre périple, toujours à la recherche d’infos, de bon plans et de lieux insolites à découvrir. Alors je me suis dit, pourquoi pas, à mon tour, échanger mes bons tuyaux et qui sait peut-être même inciter quelques téméraires à franchir le cap ! Car à quoi ça sert de vivre des expériences si on ne les partage pas ?

De plus, j’avais déjà goutté au plaisir de la narration pendant notre tour en Australie, simplement pour les amis. Ils m’avaient offert, avant le grand départ, un petit singe en peluche. Ce dernier est vite devenu notre mascotte et  le héros de mes récits, telle Martine et ses aventures.

Alors à notre retour, au bout d’un certain temps, de nouveau anesthésiée par la routine, étouffée par les quatre murs de ma maison, tout naturellement, l’envie d’écrire est revenue… alors m’en voilà ici aujourd’hui !

Pour conclure,  j’ai constaté que voyager provoque une forte dépendance. Alors si comme moi vous avez du mal à « réguler » votre consommation, je vous propose, dans ce blog, quelques « patch » thérapeutiques, en attendant la prochaine rechute !

Enregistrer